You need to enable your cookies to buy on this website.

12 novembre 2020

25 ans 25 stratégies en ergonomie #14

Retour

Stratégie #14 Focaliser sur les principes plutôt que sur les techniques

Ampoule électriquePour influencer ou modifier un comportement à risques de générer une blessure musculosquelettique, il est important de comprendre les principes qui favorisent la prévention.

Dans le cadre d’une formation en prévention, il faut miser sur la compréhension de principes pour que le travailleur soit en mesure de faire des choix éclairés peu importe les situations vécues. Par cette stratégie, le travailleur devient responsable et développe son autonomie.

Voici quelques exemples concrets:

#1 Manutention de charges

Le manutentionnaire reçoit le conseil suivant : « Garde ton dos droit lorsque tu soulèves une charge ».

Comment pouvons-nous nous attendre que l’employé respecte ce conseil s’il ne sait pas que:

  • Avoir le dos droit signifie de respecter les courbures naturelles de la colonne vertébrale?
  • Respecter les courbures naturelles du dos permet aux structures vertébrales (disques, vertèbres, ligaments, tendons et muscles) d’être alignées, ce qui permet de réduire les risques et de diminuer l’effort.

#2 Production 

Un ingénieur ou un responsable de production a probablement déjà entendu qu’il faut éviter que les travailleurs effectuent des mouvements entraînant des postures à risque des épaules combinées à des efforts. Par contre, il ne sera pas en mesure d’éviter ces situations (projets de conception ou modifications de poste) s’il ne comprend pas qu’une posture où les mains sont au-dessus de la tête est une posture à risque.  Afin de comprendre la portée des postures à risque, il doit être formé et comprendre les repères de conception, les normes et les bonnes pratiques pour éliminer les facteurs de risques ergonomiques.

3- Ergonomie de bureau

Pour un travailleur de bureau, l’erreur est d’enseigner directement l’ajustement à réaliser au poste, par exemple : alignés les yeux avec le haut de l’écran. Plutôt, former l’employé sur le principe : respecter les courbures naturelles de la colonne vertébrale. En comprenant le principe, l’employé ajustera la hauteur de son écran en conservant la tête droite et selon ses propres caractéristiques physiques. Ainsi, s’il a des lunettes avec des foyers progressifs, il comprendra que l’écran devra être positionné plus bas.

Cette stratégie est payante à plusieurs niveaux : autonomie de vos employés et diminution du besoin de supervision, développement individuel des compétences, sentiment d’accomplissement personnel et de sécurité, etc. Et vous rapproche encore plus de vos objectifs de prévention et de productivité.

Bon succès!

Retour aux articles