You need to enable your cookies to buy on this website.

8 septembre 2020

Télétravail et ergonomie: 3 actions stratégiques pour un programme d’ergonomie performant

Retour

Dans le cadre du webinaire «Ergonomie et télétravail : benchmark, standards corporatifs et meilleures pratiquesnous avons mené un sondage auprès de 55 employeurs représentants des petites, moyennes et grandes entreprises. Le but était de prendre le pouls de l’intégration de l’ergonomie dans les politiques de télétravail et de comprendre quelles actions devaient être posées pour mieux s’adapter. L’objectif de ce sondage était aussi de permettre à toute organisation de se comparer en créant un benchmark.

Pourquoi intégrer, structurer et encadrer le volet santé sécurité du travail (SST) et ergonomie?

Lorsque les entreprises permettent à leurs employés d’effectuer du travail dans un cadre informel sans processus établi, ça peut amener de l’ambiguïté sur les obligations et responsabilités en matière de santé et sécurité du travail. D’autant plus qu’avec des travailleurs à domicile, vous ne pouvez pas intervenir de la même façon qu’en entreprise. Par contre, il est important de se rappeler que deux lois s’appliquent aussi aux télétravailleurs : la Loi sur la santé et sécurité du travail (LSST) et la Loi sur les accidents de travail et les maladies professionnelles (LATMP). Voici donc un rappel des obligations de l’employeur.

La LSST s’applique aussi au télétravail

S’assurer que les établissements sur lesquels il a autorité sont équipés et aménagés de façon à assurer la protection du travailleur.

– S’assurer que l’organisation du travail et les méthodes et techniques utilisées pour l’accomplir sont sécuritaires et ne portent pas atteinte à la santé du travailleur.

– Utiliser des méthodes et techniques visant à identifier, contrôler et éliminer les risques pouvant affecter la santé et la sécurité du travailleur.

– Fournir un matériel sécuritaire et assurer son maintien en bon état.

– Informer adéquatement les travailleurs sur les risques reliés à son travail, et lui assurer la formation, l’entrainement et la supervision appropriés.

3 actions stratégiques pour avoir un programme d’ergonomie performant

Pour répondre à vos obligations et mettre en place un programme d’ergonomie performant dans votre entreprise, vous devez mettre en oeuvre 3 actions stratégiques. D’ailleurs, ces actions stratégiques sont à la base de tout programme d’ergonomie, qu’il s’adresse à des travailleurs manuels ou de bureau, sur place ou en télétravail.

Action stratégique 1 : éliminer les risques à la source

A. En mettant en place des standards corporatifs

Cette action se réalise à deux niveaux. Premièrement, en mettant en place des standards corporatifs pour l’achat d’équipements et l’aménagement du poste en télétravail. Ces standards doivent être basés sur des références reconnues en ergonomie comme la norme CSA-Z412. Le but est de s’assurer que l’environnement de travail et les équipements utilisés à la maison permettent de réaliser le travail dans une position favorable.

Deuxièmement, vous devez intégrer de bonnes pratiques comme fournir une banque d’équipements pré-approuvés parmi lesquels les employés vont pouvoir choisir (chaise, bureau, clavier externe, souris, etc.). C’est également important de guider l’employé en lui fournissant des repères pour l’aménagement du bureau à la maison. À quelle hauteur devrait être mon bureau? Comment mon écran devrait-il être positionné? Quelle est l’orientation à privilégier par rapport aux sources lumineuses? Les réponses à ces questions permettent d’outiller l’employé pour qu’il fasse des choix judicieux pour sa santé.

B. En validant et documentant l’environnement de travail

C’est votre obligation de vous assurer que l’employé a bien intégré les standards afin de réaliser son travail dans un environnement sécuritaire. Plusieurs stratégies peuvent être mises en place pour valider la compréhension. Vous pouvez opter pour un questionnaire d’autoévaluation avec des questions stratégiques permettent d’évaluer les risques ergonomiques du poste de travail.

Idéalement, vous devriez aussi documenter l’environnement de travail avec une photo. Vous pouvez aussi planifier une rencontre virtuelle avec une ressource interne ou externe pour interagir avec l’employé. Ce qui permet de valider l’environnement et d’amener directement des correctifs au poste de travail. La dernière façon de documenter consiste à réaliser un audit sur place.

Action stratégique 2 : former les télétravailleurs

La deuxième action stratégique vise à former les télétravailleurs sur l’ajustement du poste et les méthodes de travail sécuritaires. L’objectif de la formation est de rendre les employés habiles à ajuster leurs équipements et leurs façons de travailler de façon autonome. Pour la formation à distance, il y a plusieurs bonnes pratiques à considérer. Vous devez d’abord miser sur la compréhension des principes qui vont guider l’ajustement. Assurez-vous également que la formation soit adaptée et personnalisée au contexte de l’employé pour s’assurer de maximiser l’adhésion et faciliter le transfert des apprentissages.

De plus, afin de susciter plus d’intérêt et générer plus d’impact chez les employés, optez pour des formations en vidéoconférence.

Si vous utilisez des outils et des ressources disponibles en ligne, un quiz devrait minimalement valider la compréhension de l’employé. Également, assurez-vous de bien les publiciser afin que les employés les consultent.

Action stratégique 3 : agir rapidement en cas d’inconfort

La troisième action à entreprendre afin de bénéficier d’un programme d’ergonomie efficace est d’établir un processus pour agir rapidement en cas d’inconfort. Parce que même si vous minimisez l’exposition aux risques ergonomiques, il y aura toujours une certaine proportion d’employés qui développeront des inconforts qui pourraient éventuellement mener à des troubles musculosquelettiques. D’autant plus qu’avec le travail à la maison et l’isolement, le temps écoulé entre les premières douleurs et la déclaration du problème peut être plus long.

Il est donc important d’adopter certaines bonnes pratiques comme le fait de créer un processus formel et connu des employés. Ceux-ci doivent savoir qui contacter en cas d’inconfort et connaitre les outils à leur disposition. Pour faciliter la déclaration et la prise d’action, vous devez rendre disponible un formulaire sur l’intranet avec quelques questions clés pour faciliter la priorisation des actions. Finalement, vous devez analyser le poste, trouver l’origine du problème, mettre en place rapidement les correctifs et suivre l’évolution des symptômes.

En résumé, vous connaissez maintenant 3 actions pour vous aider à bâtir et prendre action pour un programme d’ergonomie efficace en lien avec le télétravail.

Pour en savoir plus sur le télétravail, visionnez le webinaire.

Retour aux articles